C’est avec grand plaisir que nous avons accueilli la ministre Brigitte Klinkert, la ministre déléguée chargée de l’Insertion au château en ce début de mois d’octobre.

Un honneur pour l’association des amis du Château d’Andlau mais également pour les salariés en insertion participant à l’atelier « chantier d’insertion », porté par le Greta Strasbourg Europe.

Une belle collaboration qui permet « d’offrir, en même temps que la préservation du patrimoine, l’opportunité d’une amorce d’emploi, qui plus est dans des filières qui recrutent » selon les mots de la ministre.

L’objectif de ce chantier était de consolider cette tour en enlevant l’ancien joint-mortier caduque qui scellait les moellons entre eux, et qui remonte à la première campagne de consolidation de 1927, pour le remplacer par un crépi de sable mélangé à de la chaux tel que le préparaient les premiers bâtisseurs.

Les membres de l’association avaient commencé il y a deux ans un travail de consolidation et rejointoiement de la partie intérieure de la tourelle. L’intervention sur la façade extérieure beaucoup plus haute en raison de la déclivité du terrain ne pouvait se faire en raison notamment de travaux en hauteur, incompatibles avec la sécurité des bénévoles.

Une belle réussite pour le président de l’association qui,  a cette occasion, a déclaré :

« Je suis toujours très fier de pouvoir associer différents acteurs à la consolidation et à l’entretien du château. Pour moi, au-delà de son utilité culturelle indéniable, le château d’Andlau doit également avoir une utilité sociale en permettant à des personnes en formation de se confronter aux particularités du travail sur un monument classé ».

L’association tient  à remercier la fondation du Patrimoine et la fondation Total ainsi que les nombreux donateurs anonymes qui ont aidé au financement de ce beau projet.